VIGIE-CRATERE : POURQUOI CHERCHER ?

Tout simplement pour reconstituer l'histoire géologique de notre Terre et mieux comprendre ce que notre planète a enduré ces dernières centaines de millions d'années. À vous d'explorer notre planète grâce aux données topographiques et images satellites.

Observer des cratères sur Mars ou sur la Lune est facile puisque la majorité des dépressions circulaires sur leurs surfaces sont liées à des impacts et se comptent par millions. Sur Terre, l'exercice est bien plus compliqué. En effet, seules 190 structures d'impacts ont été confirmées dont seulement 129 sont exposées à la surface et sont donc potentiellement visibles par l'imagerie satellitaire. Une structure d'impact est un endroit où l'on a identifié un impact d'astéroïde mais où l'on ne voit pas nécessairement de cratère (cavité). Cela peut être le cas des cratères qui ont été érodés au cours du temps et qui ne laissent que quelques indices à la surface.

Depuis 50 ans, Le nombre de structures d'impact connues ne cesse d'augmenter et il est difficile dans ces conditions d'être exhaustif. Il reste sans aucun doute de nombreux cratères à découvrir en surface et en profondeur. En surface, de récentes études démontrent que la majorité des cratères supérieurs à 6 km de diamètre ont été découverts mais qu'il reste à découvrir des dizaines de cratères entre 1 et 6 km de diamètre et peut être quelques centaines de cratères plus petits que 1 km de diamètre.

Est-il possible de détecter de nouveaux cratères ? La réponse est oui et c'est pour cette raison que nous vous invitons à participer à Vigie-Cratère. En observant les images satellitaires et les reliefs de la Terre, il est techniquement possible de détecter de nouveaux cratères. Cependant, il vous sera difficile d'être sûr que les structures détectées sont des cratères impact. En effet, des dépressions circulaires peuvent être liées à bien d‘autres processus géologiques. La morphologie ne suffit pas à confirmer un cratère. Une étude des roches sera nécessaire pour trancher sur la nature d'un candidat.

Fig.1 Le cratère Kamil vu a? 1 km d'altitude. Découvert en 2008 grâce à Google Earth, il mesure 45 m de diamètre et est situe? dans un désert rocailleux au sud de l'Egypte. La petite dépression circulaire, d'une dizaine de mètres de profondeur, présente un bord bien préservé? et est entourée d'éjectas en rayons bien visibles. Image ©2017 DigitalGlobe, ©CNES/Airbus Image ©2017 DigitalGlobe, ©CNES/Airbus
Les textes proviennent de l'ouvrage "Impacts, des météores aux cratères" (Belin, 2017) réalisé dans le cadre du programme Vigie-Ciel sous la direction de Sylvain Bouley.